Le Parc National de Cahuita

Entre terre et mer

Au sud de la côte Caraïbe du Costa Rica se trouve un véritable petit paradis  : le parc national de Cahuita qui abrite une nature sauvage, dont la beauté et la richesse sont tout simplement exceptionnelles. Le parc est surtout célèbre pour son récif corallien qui s’étend sur plus de 600 hectares et rassemble différentes espèces de coraux. Avec ses 1 000 hectares terrestres et ses 20 000 hectares marins, visiter cette réserve naturelle relève d’une véritable aventure qui restera à jamais graver dans votre mémoire.


Mon expérience à Cahuita


Le partie terrestre de Cahuita

Pour observer les animaux

La partie terrestre de Cahuita se compose d’une forêt tropicale séparée du littoral par un chemin côtier. Elle abrite de nombreuses espèces de mammifères, de reptiles, d’insectes et d'oiseaux : un paradis pour observer la faune sauvage du Costa Rica. Pour profiter de pleinement de votre visite du parc national Cahuita, je vous recommande de faire appel aux services d’un guide francophone local. Lui seul est à même de rendre visible l’invisible et de vous montrer les animaux cachés dans la végétation luxuriante. Vous partirez tôt le matin car c’est le moment de la journée où les animaux partent chasser et où ils sont le plus faciles à observer.


Les animaux du Costa Rica

Voir les singes

Hurleur, capucin et araignée

Le Costa Rica comprend quatre espèces de singes et trois d’entre elles sont présentes au parc national Cahuita. Vous aurez l’occasion d’entendre le cri du singe hurleur. Attention, cela ne veut pas dire qu’un individu est proche de vous car son cri s’entend sur près de 4km à la ronde ! Le singe capucin est certainement le plus facile à observer. Ce petit animal curieux n’aura pas peur de s’approcher d’un groupe de touristes à la recherche d’une friandise. Quant au singe araignée, qui reste constamment perché dans les arbres, il sera plus difficile de l’apercevoir sans l’aide d’un guide francophone local.


En savoir plus sur les singes

Observer les paresseux

À deux et trois doigts

Le parc national Cahuita abrite les deux espèces de paresseux présentes au Costa Rica : le paresseux à deux doigts et le paresseux à trois doigts. Si je ne devais donner qu’un conseil pour apercevoir la frimousse de cet animal, ce serait de vous déplacer comme lui ! Plus vous marcherez lentement à travers la forêt tropicale, plus vous aurez de chance de l’apercevoir endormi et perché à la branche d’un arbre. En effet, son pelage recouvert de mousse végétale et de champignons le rend quasiment invisible aux yeux des visiteurs pressés.


En savoir plus sur les paresseux

Le basilic vert

Le lézard Jésus-Christ

Le basilic vert est un lézard à la peau verte et à la gorge blanche. Il est reconnaissable à son imposante crête et à sa grande taille. Le basilic vert est surprenant : pour échapper à ses prédateurs, il entame une course effrénée sur l’eau ! Vous comprenez maintenant pourquoi les costariciens le surnomment « lézard Jésus-Christ ». Comme le basilic vert a toujours besoin d’être à proximité d’un point d’eau, je vous conseille d’observer minutieusement les branches d’arbres aux abords des rivières.


La vipère à cils

Un reptile très malin

Aussi appelée vipère de Schlegel, la vipère à cils est une espèce nocturne et arboricole qui vit dans les forêts tropicales du Costa Rica. Ce reptile est reconnaissable à sa petite taille, à sa couleur variant du vert au rose, à sa tête triangulaire et à ses écailles saillantes qui ressemblent à des cils. Petite et plutôt passive, la vipère à cils n’est pas réputée pour sa dangerosité mais plutôt pour sa malice. Dissimulée dans les feuillages, elle agite le bout de sa queue pour se faire passer pour un ver et attirer ses proies.


Le coati brun

Un grand séducteur

Aussi appelé coati à nez blanc ou coati à museau blanc, le coati brun est un mammifère terrestre omnivore. La mobilité de sa truffe et ses longues griffes lui permettent de fouiner la terre et les végétaux à la recherche de fruits, d’insectes, et d’œufs. Avec sa corpulence de gros chat et son adorable tête, le coati est un grand séducteur quand il s’agit de quémander de la nourriture aux touristes curieux. Ne vous laissez pas convaincre, passez votre chemin, il n’est jamais bon de donner à manger aux animaux sauvages.


Le raton laveur

Le dévoreur de crabes

Au Costa Rica, les ratons laveurs sont appelés des mapaches. Bien que cet animal soit présent sur l’ensemble du Costa Rica, le raton laveur de Cahuita est légèrement différent de ses congénères. Son pelage est plus foncé et il n’hésitera pas à s’approcher des plages à la recherche de petits crabes. Vous l’apercevrez facilement en train de chasser ou de manger sa proie en prenant soin d’abandonner la carcasse sur le sable.


La partie maritime de Cahuita

Un paradis pour explorer la vie aquatique

Le parc national Cahuita démontre parfaitement que la biodiversité exceptionnelle du Costa Rica ne se limite pas à la partie terrestre. La richesse naturelle se trouve également sur les plages et dans la mer. Cahuita est un excellent site de snorkeling et de plongée sous-marine car il offre une visibilité idéale pour observer la vie aquatique. Vous pourrez observer des oursins et des coraux, traverser des bancs de poissons colorés et peut-être même aurez-vous la chance d’apercevoir des requins, des raies manta et des tortues marines.


Snorkeling et plongée au Costa Rica

Admirer les raies manta

En faisant du snorkeling

Avec sa grande bouche et son corps plat, la raie manta est un poisson pour le moins étrange. Elle se déplace avec beaucoup d’élégance en ondulant ses deux grandes ailes. Les eaux de Cahuita permettent d’observer cet animal majestueux près du récif de corail. Pour cela, vous n’avez pas besoin de faire de la plongée en bouteille car le snorkeling suffit. Muni de votre masque et de votre tuba, vous la verrez certainement en train de chasser les petits poissons et les planctons en ouvrant grand la bouche.


Nager avec les requins

Grâce à la plongée sous-marine

Les fonds marins du Costa Rica ressemblent à un véritable aquarium naturel et ils sont le terrain de jeu idéal pour les amateurs de plongée sous-marine. Vous y verrez de nombreuses espèces de poissons et peut-être même aurez-vous la chance de croiser des requins. N’ayez crainte, il ne s’agit pas là du grand carnassier des Dents de la Mer mais de petits squales et de requins à pointes blanches. Ces espèces ont pour habitude de chasser le poisson en solitaire et sont totalement inoffensives pour l’homme.


Observer les tortues marines

Dans l’eau et sur la plage

Le Costa Rica compte de nombreux lieux d’observation des tortues marines. Cinq espèces sur les sept présentes dans le monde vivent près des côtes du Pacifique et des Caraïbes. Au parc national Cahuita, il n’est pas impossible de rencontrer une tortue marine alors que vous faîtes du snorkeling. Entre mars et octobre, vous aurez également l’opportunité d’observer la tortue verte pondre ses œufs sur la plage. L’observation des tortues marines est très réglementée en raison de leur fragilité. Vous serez donc en compagnie d’un guide francophone local qui vous guidera de nuit et à la lueur d’une lampe adaptée.


En savoir plus sur les tortues

Profiter des plages de Cahuita

Entre détente et baignade

Le parc national de Cahuita est aussi réputé pour ses plages magnifiques qui s’étendent sur 14 km de côte. Sauvages et peu fréquentées, les plages de la réserve offrent le cadre parfait pour s’accorder une petite pause baignade et bronzage après une folle matinée de découvertes. Vous pourrez profiter d’un agréable moment de calme et de détente, les pieds dans l’eau et la peau agréablement chauffée par le soleil. Je recommande particulièrement la plage de Puerto Vargas dont le cadre intime et idyllique ainsi que l’eau claire et limpide sont parfaits pour se baigner tranquillement.


Les 70 meilleures plages du Costa Rica

Visiter un centre animalier

Et participer à la protection de l’environnement

Pour protéger les animaux sauvages, de nombreuses fondations ont vu le jour. Elles se présentent sous la forme de centres animaliers ouverts au public désireux d’en savoir davantage sur la faune sauvage du parc national Cahuita. Vous aurez le choix entre le Jaguar Rescue Center qui soigne et réintroduit les jaguars ; le Sloth Santuary qui s’occupe des paresseux blessés ; et le Tree of Life qui est un refuge pour les animaux victimes d’accidents. Bien que je trouve ces initiatives intéressantes pour la préservation de l’environnement, je préfère découvrir les animaux sauvages dans leur milieu naturel en compagnie d’un guide francophone local.


Comment aller à Bocas del Toro

L’archipel sauvage

Bocas del Toro est un archipel situé au nord-ouest de la côte caribéenne du Panama. Ce paysage naturel intact et ses fonds marins préservés constituent le refuge de nombreux animaux sauvages. À l’écart des circuits touristiques classiques, Bocas del Toro est resté un endroit très authentique où vous vous sentirez seul au monde. L’archipel est un endroit parfait pour la pratique du snorkeling, de la plongée en bouteille et du surf. Côté terre, la forêt tropicale cache de nombreuses espèces sauvages et endémiques à observer au cours d’une randonnée guidée. Pour aller à Bocas del Toro depuis le Costa Rica, vous pouvez prendre un avion depuis San José et atterrir 1h plus tard à l’aéroport de Bocas. La solution la plus économique reste le bus depuis San José jusqu’au port d’Almirante, puis le ferry jusqu’à Bocas del Toro. Le trajet dure entre 7h et 10h selon le temps passé à la frontière.


Rencontrer la communauté indigène Bribri

Le plus grand groupe ethnique du Costa Rica

Les Bribris vous ouvrent les portes de leur village situé dans la chaîne de montagnes de Talamanca. Vous découvrirez leur mode de vie, leurs traditions et leurs coutumes. Le temps d’une journée, les Bribris vous montreront leurs plantations de café, ils vous livreront les secrets de la fabrication du cacao et ils vous expliqueront leur quotidien à travers la visite de leur village. C’est également l’occasion de goûter une cuisine typique et locale réalisée à base de produits issus de la forêt et des cultures maraîchères. Pour prolonger cette immersion au sein de la communauté Bribri, vous avez aussi l’opportunité de passer une nuit authentique chez une famille du village.


Les communautés du Costa Rica

Faire du surf à Cahuita

Les différents spots

Cahuita comprend différents spots de surf adaptés à tous les niveaux. Les aventuriers préféreront aller à Playa Vargas, une plage isolée qui permet de surfer dans un cadre naturel sauvage. Je conseille à tous les surfeurs d’aller à Playa Negra, au nord de la ville balnéaire. Sur ce spot, les débutants pourront pratiquer sans danger car le fond est sablonneux. Une fois que la marée est haute, les vagues grossissent, se creusent et deviennent intéressantes pour les surfeurs intermédiaires et expérimentés. Si vous n’avez jamais essayé ce sport, alors profitez de passage à Cahuita est l’occasion idéale pour prendre un cours de surf.


Surfer au Costa Rica

Quand partir à la découverte de Cahuita ?


Il fait chaud et beau toute l’année à Cahuita, mais les meilleurs mois pour visiter le parc sont les mois de janvier, février, mars, avril et décembre. Pendant ces périodes, les pluies se font rares, les eaux sont chaudes, calmes et accueillantes, idéales pour explorer les fonds marins de la réserve naturelle. Les mois les plus pluvieux, donc à éviter sont les mois de mai, décembre et juillet.


Quand partir au Costa Rica


Horaire et tarif


Tarifs : Contribution volontaire
Horaires : Tous les jours de 6h à 17h


Lien vers le site officiel

Préparez votre voyage au Costa Rica

Tout sur le Costa Rica


Pour que votre voyage au Costa Rica soit une réussite, j’ai réuni toutes les informations essentielles à connaitre avant de vous envoler vers le pays de la Pura Vida. Géographie, climat, les animaux à ne pas rater, les meilleurs parcs nationaux, les plus belles plages du Costa Rica, tous mes conseils sont ici.

Lire nos conseils

Séjour sur-mesure au Costa Rica


Lors de mes voyages au Costa Rica je prends le temps de visiter de nombreux hébergements pour vous dénicher de charmants écolodges. Je passe du temps dans chaque région pour tester les activités proposées, faire connaissance de différents guides et visiter les parcs nationaux. Cette expérience sur place me permets de vous conseiller et de vous préparer un circuit sur mesure qui puisse correspondre exactement à vos envies.

Recevez gratuitement votre guide du Costa Rica