Les grenouilles et les crapauds au Costa Rica


Avec 132 espèces différentes dont 33 endémiques, le Costa Rica est le pays idéal pour observer les grenouilles et les crapauds. Généralement, ces amphibiens se trouvent dans les forêts humides et à proximité de points d’eau comme les ruisseaux et les rivières. Comme la plupart de ces animaux sont nocturnes, la meilleure manière de les observer est de faire un night tour. Multicolores ou camouflées, inoffensives ou toxiques, minuscules ou imposantes, vous verrez de nombreuses espèces différentes de grenouilles et de crapauds pendant votre séjour au Costa Rica.


La rainette aux yeux rouges


La rainette aux yeux rouges est l’une des espèces les plus emblématiques du Costa Rica. Avec son corps entièrement vert et ses grands yeux rouges, cette grenouille est à la fois étrange et surprenante. Il est difficile de l’observer pendant la journée car elle préfère se cacher sous les feuilles, recroquevillée sur elle-même et les yeux fermés. Totalement camouflée, la rainette aux yeux rouges attend patiemment le coucher du soleil pour aller chasser. Pour ne pas manquer de voir la fameuse grenouille, je vous conseille vivement de faire appel à une agence locale pour réserver un night tour dans un parc national. Avec la compagnie d’un guide francophone, cette excursion nocturne vous permettra certainement de repartir du Costa Rica avec une belle photo de la rainette aux yeux rouges.


La grenouille des fraises


La grenouille des fraises est reconnue comme l’une des espèces les plus colorées d’Amérique centrale. Comme son nom l’indique, la couleur rouge vive pigmentée de noir de cette grenouille évoque la fraise. Mais ne vous fiez pas à ce joli surnom, la grenouille des fraises est une espèce dangereuse. Elle se nourrit de fourmis venimeuses et elle conserve cette toxicité pour l’utiliser contre des prédateurs. Cette grenouille est une espèce diurne et principalement terrestre. Son cri est facilement identifié et imité par les amateurs de grenouilles et par les naturalistes. À l’occasion d’un circuit organisé en forêt, votre guide francophone vous aidera à les repérer sous le feuillage.


La ranita verdinegra


La ranita venenosa verdinegra est aussi appelée « grenouille tueuse » ou « grenouille poison », vous l’aurez compris, ce joli batracien n’est pas inoffensif. Ses toxines sont tellement dangereuses qu’elles ont longtemps été utilisées pour chasser. Aujourd’hui encore, certaines communautés indigènes du Costa Rica trempent la pointe de leurs flèches avant de chasser à l’arc ou à la sarbacane. Comme pour la grenouille des fraises, c’est une alimentation à base d’insectes venimeux qui lui transmet cette faculté. Il semblerait tout de même que cette grenouille tueuse soit plutôt bienveillante : les couleurs et les motifs de sa peau lui permettent de prévenir les prédateurs qu’il ne serait pas prudent de la manger.


En savoir plus sur les communautés

La rana arbórea saltadora


La rana arbórea saltadora est un batracien nocturne qui vit dans les arbres des forêts humides du Costa Rica. Le nom de cette espèce vient du latin « saltator » qui signifie « sauteur ». Elle est aussi communément appelée la grenouille parachutiste aux yeux rouges. Toutes ces appellations désignent une des particularités de cette espèce. En étendant ses membres et en étirant la peau entre ses doigts, le mâle peut sauter à une hauteur spectaculaire de manière à atteindre une femelle et à s’accoupler. L’autre particularité de la grenouille parachutiste est son changement de couleur : le jour sa peau est verte comme une feuille et la nuit elle se colore en brun.



Le crapaud doré


Vous n’aurez malheureusement pas la chance d’observer cet amphibien. En 1989, le crapaud doré a été déclaré comme espèce éteinte par l’Union internationale pour la conservation de la nature. À ce jour, la cause de sa disparition reste encore inconnue. Aujourd’hui, l’image du crapaud doré est couramment utilisée pour promouvoir la biodiversité au Costa Rica. Cette espèce était endémique à la forêt de nuages de Monteverde. D’après les archives des naturalistes et des herpétologistes, la saison des amours était particulièrement impressionnante à observer. La nuit, des milliers de crapauds s’accouplaient dans une étendue d’eau et donnaient l’impression de voir des scintillements dorés.


En savoir plus sur le Monteverde


La rainette de Bransford


La rainette de Bransford a été baptisée ainsi en l’honneur de John Francis Bransford, un naturaliste et un spécialiste en herpétologie américain. Cet amphibien est une espèce diurne qui vit dans les forêts humides au nord du Costa Rica. Bien que la couleur brune de sa peau ressemble beaucoup à celle d’une branche ou d’une feuille morte, cette grenouille se déplace souvent en groupe et au sol. Il reste facile de l’observer dans son habitat naturel. En revanche, il sera plus difficile de repérer cette espèce en tendant simplement l’oreille car son cri ressemble au gazouillis d’un oiseau.



La rana espuma de savage


La rana espuma de savage vit dans la forêt tropicale humide. Cette espèce est à la fois diurne et nocturne : les adultes restent cachés en journée tandis que les jeunes restent actifs. Au lever et au coucher du soleil, les mâles émettent un puissant cri sourd que votre guide naturaliste saura reconnaître parmi les bruits de la forêt. Pour se défendre de ses prédateurs, elle sécrète une quantité importante de mucus. Sa peau devient glissante et elle est alors très difficile à attraper. Chez l’homme, le contact avec cette sécrétion toxique provoque de fortes réactions cutanées, faites attention à ne pas vous approcher de trop près.



La rainette sablière


Cette petite grenouille couleur sable fréquente les forêts denses du Costa Rica. En perdant la couche externe de la peau, la rainette sablière est capable de former un cocon dans lequel elle se réfugie pour se protéger des prédateurs. Elle s’adapte parfaitement aux changements de température en sécrétant un mucus qui favorise le refroidissement de son corps. Pour communiquer avec ses congénères, cette grenouille émet un long cri qui ressemble au bruit d’un ruisseau. La rainette sablière est un animal nocturne que vous pourrez observer à l’occasion d’un night tour organisé par une agence locale.



La esmilisca enmascarada


La esmilisca enmascarada est la plus grande grenouille arboricole du Costa Rica : à taille adulte, elle peut mesurer près de 8 cm de long. Au niveau de sa morphologie, elle présente deux particularités : ses grands yeux noirs et des disques imposants à l’extrémité de chaque doigt. Cette grenouille est une espèce nocturne présente dans les forêts tropicales et dans les plaines du Pacifique sud. Pour observer la esmilisca enmascarada, je vous recommande de réserver un night tour au parc national Corcovado ou à Drake Bay. Les agences locales proposent ces excursions accompagnées d’un guide naturaliste.


En savoir plus sur le Corcovado


Le crapaud buffle


Comme son nom l’indique, le crapaud buffle est imposant. Un adulte peut mesurer jusqu’à 24 cm de long pour près de 3 kg. C’est le plus gros crapaud au monde et il a un appétit d’ogre : il peut se nourrir d’insectes, de petits rongeurs, de reptiles, d’autres grenouilles et même de chauves-souris. Le crapaud buffle est un animal toxique. Lorsqu’il se sent en danger, les glandes de sa peau sécrètent un venin mortel pour de nombreux animaux. Pour éloigner un prédateur, il n’hésite pas à gonfler ses poumons et à se soulever du sol pour paraître plus grand, c’est très impressionnant ! Pour observer cette espèce hors du commun, je vous recommande d’aller au parc national Corcovado ou à la station biologique La Selva.



La grenouille dink


Son nom « dink » vient de son cri strident, semblable à un bruit métallique. Au cours d’une excursion, vous ne manquerez pas d’entendre la grenouille dink, par contre il vous sera difficile d’observer cette espèce minuscule. Experte en camouflage, cette animal nocturne a la capacité de changer de couleur de peau. En journée, elle est brune et se camoufle facilement dans la végétation tandis que la nuit, elle prend une couleur beige. Espèce arboricole, la grenouille dink utilise ses doigts munis de grands disques collants pour se déplacer d’arbre en arbre. Cette espèce est commune à l’ensemble du Costa Rica excepté au nord-ouest où le climat est trop sec.



La rana brillante de bosque


La rana brillante de bosque est une espèce diurne qui se déplace au sol des forêts tropicales, des plaines mais aussi des jardins. Recroquevillée sur elle-même, elle peut se camoufler facilement dans la végétation. Si un prédateur approche par surprise, elle saute et découvre les couleurs vives de sa peau situées sur le dessous et à l’intérieur de ses membres. Cette technique de défense fonctionne comme un flash qui éblouit et déstabilise l’autre animal. Contrairement aux espèces arboricoles, la rana brillante de bosque n’a pas de disques collants au bout de doigts mais une fois élargis, les doigts de ses pieds lui permettent de grimper aux branches des arbres.



La ranita de vidrio de Fleischmann


La ranita de vidrio est l’espèce la plus répandue au Costa Rica. Vous pourrez facilement observer cette espèce arboricole dans les zones boisées des parcs nationaux, voire dans les jardins des locaux. Son nom est constitué de deux informations intéressantes. La première est en hommage à Carl Fleischmann, un grand collectionneur costaricien des années 1980. La seconde, « de vidrio », est due à sa peau surprenante : son corps vert et ses pattes jaunes sont quasiment translucides. Si vous vous approchez suffisamment près, vous pourrez même apercevoir ses organes et observer son rythme cardiaque !


Tout sur le Costa Rica


Pour que votre voyage au Costa Rica soit une réussite, j’ai réuni toutes les informations essentielles à connaitre avant de vous envoler vers le pays de la Pura Vida. Géographie, climat, les animaux à ne pas rater, les meilleurs parcs nationaux, les plus belles plages du Costa Rica, tous mes conseils sont ici.

Lire nos conseils

Séjour sur-mesure au Costa Rica


Lors de mes voyages au Costa Rica je prends le temps de visiter de nombreux hébergements pour vous dénicher de charmants écolodges. Je passe du temps dans chaque région pour tester les activités proposées, faire connaissance de différents guides et visiter les parcs nationaux. Cette expérience sur place me permets de vous conseiller et de vous préparer un circuit sur mesure qui puisse correspondre exactement à vos envies.

Recevez gratuitement votre guide du Costa Rica