Les paresseux au Costa Rica


Avec sa jolie frimousse, le paresseux est devenu très populaire sur les réseaux sociaux et auprès des voyageurs du monde entier. Véritable attraction touristique, l’observation de l’animal le plus lent de tous est un incontournable de votre séjour au Costa Rica. Vous pourrez y voir deux espèces différentes : le paresseux de Hoffmann et le paresseux à gorge brune.


Les paresseux



Qu’est-ce qu’un paresseux


Un paresseux est un mammifère herbivore qui se nourrit exclusivement de feuilles, de fruits et de fleurs. Ce régime alimentaire faible en calorie et une digestion extrêmement lente explique la légendaire lenteur de cet animal. Il vit suspendu aux arbres des forêts où il passe la grande majorité de son temps. Au sol, le paresseux est très vulnérable car il se déplace lentement et il constitue une proie facile pour ses prédateurs comme le jaguar. Par contre, ses longs bras et ses griffes lui permettent de nager rapidement.


Le paresseux de Hoffman


Aussi connu sous le nom de paresseux à deux doigts, le paresseux de Hoffmann est une espèce nocturne, ce qui rend son observation difficile. Pour ne pas le manquer, je vous conseille de réserver une randonnée nocturne auprès d’une agence locale. Si par chance, vous en apercevez un de jour, ce sera très certainement pendant sa longue sieste quotidienne. Le paresseux de Hoffmann dort de manière surprenante : comme un hamac, suspendu à l’envers sur une branche d’arbre !


Le paresseux à gorge brune


Le paresseux à gorge brune ou paresseux à trois doigts est l’espèce la plus commune au Costa Rica. Contrairement au paresseux d’Hoffmann, c’est un animal diurne, beaucoup plus facile à observer dans son milieu naturel. Il aussi plus petit et plus actif que son congénère. Son pelage brun et beige lui permet de se fondre dans son milieu naturel. Les vertèbres de son cou lui permettent de tourner sa tête à 270°.


La conservation des paresseux au Costa Rica


Les spécialistes naturalistes estiment que la population moyenne des paresseux est de dix individus par hectare. Mais comme beaucoup d’animaux, le paresseux est une espèce menacée par la déforestation. La destruction de son habitat naturel le pousse à se déplacer au sol et l’expose davantage à ses prédateurs. Pour préserver ce petit mammifère, de nombreux centres de conservations ont ouvert comme le Sloth Sanctuary situé entre Puerto Limón et Cahuita. Ces refuges accueillent des paresseux blessés et inaptes à un retour à la vie sauvage.


Où voir les paresseux au Costa Rica


La plus grande population de paresseux se trouvent sur la côte du Pacifique sud, sur la péninsule d’Osa et dans le parc national Manuel Antonio. Vous le trouverez aussi sur la côte des Caraïbes près de Puerto Viejo, Limón et Cahuita. Dans les terres, vous pourrez l’observer dans le parc national du volcan Arenal, près de La Fortuna et dans le parc national Monteverde. En raison de sa quasi immobilité et de son pelage sombre, le paresseux est un animal difficile à repérer. Si vous ne voulez pas le manquer, je vous recommande de faire appel aux services d’un guide local.


En savoir plus sur la côte Pacifique

Tout sur le Costa Rica


Pour que votre voyage au Costa Rica soit une réussite, j’ai réuni toutes les informations essentielles à connaitre avant de vous envoler vers le pays de la Pura Vida. Géographie, climat, les animaux à ne pas rater, les meilleurs parcs nationaux, les plus belles plages du Costa Rica, tous mes conseils sont ici.

Lire nos conseils

Séjour sur-mesure au Costa Rica


Lors de mes voyages au Costa Rica je prends le temps de visiter de nombreux hébergements pour vous dénicher de charmants écolodges. Je passe du temps dans chaque région pour tester les activités proposées, faire connaissance de différents guides et visiter les parcs nationaux. Cette expérience sur place me permets de vous conseiller et de vous préparer un circuit sur mesure qui puisse correspondre exactement à vos envies.