Projet Cacao

Les indigènes ont toujours cultivés le cacao pour subvenir aux besoins de la famille, en effet dans le passé il servait de monnaie d'échange pour acheter de l'huile o du sel. Cette production représente un grand espoir pour leur futur. En effet, si ils réussissent à exporter leurs récoltes cela serait une grande source de revenus pour la communauté.

La construction d’un séchoir

La construction d'un deuxième séchoir de fèves de cacao permettrait à la communauté de vivre décemment de leur exploitation, en accélérant la production. En effet, après avoir récolté les fèves, il faut les laisser sécher plusieurs jours sur le séchoir, avant de pouvoir les torréfier, puis d’en mettre de nouvelle à sécher.

Pour l’augmentation de la production

Ne pouvant faire sécher qu’une quantité limités de fèves à la fois, leur rendement est modeste. Lorsqu’il n’y a plus de place sur le séchoir, ils sont obligés d’attendre plusieurs jours pour continuer la production. Les quantités produites ne leur permettent pas d’exporter et de vivre correctement de leur exploitation.

Une solution vers l’exportation

Un rendement plus important leur permettrait de réduire leurs coûts de production et d’exporter eux-mêmes, afin de vivre correctement de leur exploitation. Leur projet à long terme est de réunir tous les indigènes de la région pour constituer une coopérative et qu'ils puissent exporter ensemble.