Le paradis des amoureux de la nature


Le Parc National du Corcovado, ou Parque Nacional de Corcovado en espagnol, est une des plus grandes réserves naturelles du Costa Rica. Situé sur la Péninsule d’Osa, il représente à lui seul 2,5% de la biodiversité mondiale. Créé en 1975 pour protéger les écosystèmes de la région, il offre 450 km2 à sillonner entre plage paradisiaque et forêt tropicale. Assez loin de la capitale San José, il est relativement peu fréquenté. Souvent délaissé des circuits touristiques, c’est une destination hors des sentiers battus, qui donnera une dimension authentique votre séjour au Costa Rica.

Le Tapir y prend ses aises


Vivant souvent à côté des cours d’eau ou des marais, sa grande taille ne le rend pas difficile à repérer. Un tapir de Baird peut mesurer jusqu’à 2 m de long et 1,2 m au garrot et peser jusqu’à 300kg ! Bien qu’ils restent sauvages, les tapirs se laissent approcher à quelques mètres de distance. Vous n’aurez donc pas de mal à les observer de près. Ceux sont des herbivores qui se nourrissent surtout de feuilles, de fruits et de graines, et qui dorment beaucoup. Il n’y a donc pas de risque de se faire croquer ! Les tapirs sont une espèce en danger. Ils sont principalement menacés par la destruction de leur habitat, mais aussi par la chasse pour leur viande. Attachés à la notion de tourisme durable, les guides du parc tentent de sensibiliser les visiteurs à la problématique.


La tortue luth, la plus grosse des tortues de mer


Avec ses 2 m d’envergure et ses 500 kg à 900 kg de moyenne, la tortue luth vit sur les rives de la côte pacifique sud du Costa Rica. Elle vient notamment pondre ses œufs sur quelques plages du Parc du Corcovado entre juillet et octobre. Elle est capable de plonger à 1800 mètres de profondeur et peut retenir son souffle pendant plus de 80 minutes ! Aujourd’hui, elle est menacée d’extinction par la pollution, le pillage des nids et le braconnage.


Des paresseux bien cachés


Il existe au Costa Rica, deux espèces de paresseux différents : le paresseux à gorge brune ou paresseux à 3 doigts et l'unau d'Hoffmann ou paresseux à 2 doigts. Ils vivent tous deux sur le Parc du Corcovado. Il sont lents et silencieux et savent se faire discret au milieu des feuillages des arbres tropicaux. Autant vous dire qu’il faudra bien ouvrir l’oeil pour en repérer un, c’est assez rare.


Le massif crocodile américain


Le crocodile américain est l’une des plus grandes espèces de crocodile : il peut mesurer jusqu’à 7 mètres et peser jusqu’à 1 tonne. Il vit notamment sur les berges des rivières de la péninsule d’Osa. Se nourrissant principalement d’animaux marins comme les poissons, les tortues et les crabes, le Parc National du Corcovado représente un vivier de nourriture. Ils leur arrivent également de chasser des oiseaux s’approchant trop proche des rives.


Le singe-hurleur, le plus bruyant


Le singe-hurleur est l’un des plus grands primates d’Amérique centrale et du sud. Il est aussi extrêmement bruyant, il hurle tous les matins, tels nos coqs français. Attendez-vous à un réveil en fanfare, son cri peut porter sur près de 5 kilomètres dans la forêt ! Il n’a pas peur de l’homme, ce qui pose d’ailleurs des soucis notamment au Parc National Manuel Antonio : attendris les voyageurs les laissent se nourrir au creux de leur main. Ce qui peut devenir rapidement catastrophique pour leur survie, puisqu’ils peuvent devenir ainsi incapables de se nourrir seuls ! Les gardes et experts de ce parc essayent d’ailleurs de faire de la prévention auprès de visiteurs afin de mettre fin à cette pratique. Si vous souhaitez participer à un tourisme responsable, ne nourrissez surtout pas les animaux sauvages. Heureusement, le Parc National du Corcovado a été épargné par cette mode !


Les grands félins du Costa Rica


Pumas et Jaguars sont bien présents sur la réserve du Corcovado mais il est très rare de pouvoir les admirer de prêt. Méfiantes de l’homme, les deux espèces sont discrètes et solitaires. Et le jaguar évolue, lui, plutôt la nuit. Il faudra s’enfoncer très loin dans la forêt tropicale et rester immobile, silencieux et surtout patient pour apercevoir un jaguar ou un puma. Vous faire accompagner par un guide costaricain spécialisé est alors indispensable ! Elles sont à l’heure actuelle toutes les deux menacées d’extinction par la destruction de leur habitat et la chasse.


Le jaguarundi est, quant à lui, le plus susceptible de se montrer, car il vit le jour et tolère bien la présence de l’homme.


Et bien d’autres animaux !


Vous croiserez peut-être également des aras rouges, des fourmiliers géants, des iguanes, des singes capucins, des toucans et le fer-de-lance, serpent le plus dangereux d’Amérique Centrale. Le parc se trouvant au bord de l’Océan pacifique, il est aussi possible d’aller observer des baleines à bosses et des dauphins au large des côtes.


Pourquoi se rendre au Parc National de Corcovado ?


Si vous souhaitez faire la découverte du Costa Rica autrement, la réserve de Corcovado est l’un des lieux incontournables à visiter. Véritable sanctuaire pour les animaux, c’est un site à ne pas manquer pour tous les amoureux de la nature et les curieux qui souhaitent pratiquer l’écotourisme. On vous déconseille en revanche de faire Corcovado sans guide. Certaines agences locales proposent des expéditions bien organisées en petits groupes et des visites guidées privées, avec des animateurs locaux expérimentés et spécialisés dans la faune et la flore de la région.


Comment se rendre au Parc National de Corcovado?


Vous pouvez vous rendre à la réserve du Corcovado depuis le village de Puerto Jimenez, en taxi ou minibus privatif (avec une agence) puis réaliser une longue marche jusqu’à Sirena. Vous pouvez aussi prendre le bateau depuis la baie de Drake jusqu’à Sirena.


Tout connaitre de la location de 4x4 au Costa Rica

Séjour sur-mesure au Costa Rica


Lors de mes voyages au Costa Rica je visite de nombreux hébergements afin de vous dénicher de charmants écolodges. Dans chaque région je teste différentes activités pour faire une sélection des plus intéressantes et pouvoir vous conseiller en fonctions de vos envies.
Pour que vous puissiez profiter de la richesse de chaque parc national je m’entoure de guides locaux passionnés par la faune et la flore de leur pays.

Nos voyages au Costa Rica

Tout savoir sur le Costa Rica


Pour que votre voyage au Costa Rica soit une réussite, j’ai réuni toutes les informations essentielles à connaitre avant de vous envoler vers le pays de la Pura Vida. Géographie, climat, les animaux à ne pas rater, les meilleurs parcs nationaux, les plus belles plages du Costa Rica, tous mes conseils sont ici.

Lire nos conseils