Le Monastère de Santa Catalina


Vous visitez le sud du Pérou ? Alors, la visite d’Arequipa est certainement prévue dans votre itinéraire. Parmi les magnifiques monuments que compte la « ville blanche », le monastère de Santa Catalina est certainement l’un des plus emblématiques.

Histoire du monastère de Santa Catalina


Fondé en 1579 par Doña María de Guzmán, noble et veuve de Diego Hernández de Mendoza, le couvent Santa Catalina est un complexe religieux de 20 000 m² protégé par de hauts murs. Cuisine, logements, église, blanchisserie, cloître, le couvent Santa Catalina est une véritable ville dans la ville. Isolée du reste du monde, cette citadelle aurait permis à plus de 450 femmes d’y trouver un refuge en échange de services rendus aux religieuses. Parmi elle, la sœur Ana de Los Angeles est connue pour avoir été béatifiée par le pape Jean-Paul II en 1985.



Architecture du monastère de Santa Catalina


Inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, le couvent Santa Catalina est un des plus beaux édifices religieux du Pérou. Il a été entièrement construit avec de la roche volcanique, de la même manière que la ville d’Arequipa. La pierre de couleur blanche vient du volcan Chachani, celle de couleur rouge a été extraite du volcan Misti. Avec ses ruelles colorées, ses fresques murales et son architecture coloniale le monastère de Santa Catalina est un lieu charmant et agréable à parcourir.


Que voir dans le monastère de Santa Catalina


Si une promenade dans les ruelles du complexe est déjà une activité agréable, je vous conseille de ne pas hésiter à entrer dans les différents bâtiments. Aujourd’hui transformé en pinacothèque, l’ancien dortoir abrite des peintures réalisées au XVIe et XVIIe siècle par l’école de Cusco. Pour les amateurs d’histoire inca, sachez que le monastère comprend un musée consacré aux civilisations nazca et chimu. Le logement d’Ana de Los Angeles est le mieux conservé et il donne un aperçu intéressant des conditions de vie des religieuses.



Visiter le monastère de Santa Catalina


Depuis 1970, une partie du monastère de Santa Catalina est ouvert au public. Le reste du complexe est toujours réservé à une quarantaine de religieuses. L’idéal est de faire appel à un guide local qui saura vous raconter l’histoire des lieux, mais également toutes les légendes qui entourent le monastère. Je vous conseille de vous y rendre dès le matin pour profiter un maximum de la tranquillité des lieux. Renseignez-vous auprès d’une des agences locales d’Arequipa pour faire une visite nocturne et théâtralisée du monastère. J’ai adoré remonter le temps pour mieux comprendre l’histoire du monastère et la vie des religieuses.


Comment aller à Santa Catalina


Depuis Lima, vous pouvez prendre un vol pour Arequipa. Le trajet en avion dure 2h. En bus, il faudra compter près de 16h de voyage. Une fois à Arequipa, il vous sera facile de trouver le couvent Santa Catalina puisqu’il est situé au cœur de la ville. Depuis la plaza de Armas, il vous faudra emprunter la rue Santa Catalina. Après quelques mètres, vous ne pourrez pas passer à côté de ce gigantesque édifice religieux.



Tout savoir sur le Pérou


Pour que votre au voyage au Pérou se déroule dans d’excellentes conditions, j’ai réuni pour vous les informations essentielles à connaître avant de vous envoler pour le pays des incas. Géographie et climat, déplacement et hébergement, nourriture et culture, vous trouverez tous mes conseils ici.

Lire nos conseils