Observer le Condor au Pérou


L’une des choses les plus incroyables qui pourraient vous arriver durant votre voyage au Pérou serait de voir d’un condor de près. Oiseau majestueux et discret, il passe la plupart de son temps à planer dans les airs à la recherche de carcasses à dépouiller. Vous aurez peut-être la chance d’en apercevoir un en vol au Canyon de Colca, depuis la Croix du Condor, à l’occasion de votre passage à Arequipa.

Une espèce en voie d'extinction


Le Condor a été localisé dans plusieurs pays d’Amérique du Sud, le long de la Cordillère des Andes. En 2015, le Pérou ne comptait plus que 25 000 individus sur son territoire. La déforestation, la pollution de leur environnement et de leur nourriture, leur braconnage et leur trafic (pour leur plumes et leur os) sont la cause de cette alarmante disparition. Une des plus fortes concentrations de population de Condor du Pérou se trouve au Canyon de Colca près d’Arequipa.


En savoir plus sur le Canyon de Colca

Le Condor aide à la préservation de l'environnement


L’extinction de l’espèce est d’autant plus préoccupante que le Condor des Andes joue un rôle essentiel dans la préservation de l’environnement. En effet, le Condor est un charognard : il se nourrit des cadavres d’animaux morts, évitant ainsi leur putréfaction trop avancée susceptible de développer des bactéries et des maladies transmissibles aux autres animaux et aux hommes.


Il chasse très peu pour se nourrir


Le Condor étant un charognard, il préfère donc se nourrir de carcasse d’animaux comme des petits rongeurs, des lapins, des écureuils voire même des cerfs ou des lamas. Mais lorsque son menu habituel n’est pas disponible, il lui arrive de chasser des proies vivantes souvent vulnérables ou malades. Cela reste relativement rare et dans le pire des cas, il peut rester jusqu’à 2 semaines sans rien avaler !


Mais avale des quantités de nourriture impressionnante


Un Condor des Andes de 12 kg peut avaler jusqu’à 5 kg de nourriture en une fois sans avoir de problème pour redécoller. Mais parfois il lui arrive se gaver un peu trop, d’être cloué au sol et de devoir attendre quelques heures d’avoir digéré pour prendre son envol. En cas de danger, il peut régurgiter son repas afin d’alléger son poids.


Il peut voler sur de très longues distances


Avec ses ailes, pouvant atteindre jusqu’à 3,20 mètre d’envergure, le Condor a l’avantage de pouvoir planer sur de très longues distances sans se fatiguer. Cela lui permet de pouvoir aller chercher de la nourriture loin de son nid si nécessaire. Il peut parcourir jusqu’à 200 km par jour. Il vole également très haut. Dans les Andes, il peut monter entre 3 000m et 5 000m d’altitude.



Il aime la vie en groupe


On aurait pu penser qu’un vautour, charognard, serait de tempérament plutôt solitaire. Il n’en ai rien. Le Condor des Andes a plutôt tendance à apprécier la vie en groupe, en tout cas la nuit. On peut parfois retrouver plus d’une vingtaine d’individus regroupés au même endroit pour passer la nuit ensemble.


Tout savoir sur le Pérou


Pour que votre au voyage au Pérou se déroule dans d’excellentes conditions, j’ai réuni pour vous les informations essentielles à connaître avant de vous envoler pour le pays des incas. Géographie et climat, déplacement et hébergement, nourriture et culture, vous trouverez tous mes conseils ici.

Lire nos conseils