TOP 10 de Cusco


Si de nos jours Lima est la capital du Pérou, Cusco fut, il y a quelques siècles, la capitale de l’Empire Inca jusqu’à l’arrivée des Conquistadors. Ancien axe économique transandin pendant la période précolombienne et théâtre de luttes indépendantistes, la ville et ses habitants profitent aujourd’hui d’un double héritage culturel qu’il est indispensable d’explorer pour mieux en saisir l’essence. Pour ce faire, on vous conseille 10 choses incontournables à faire à Cusco.

Plaza de armas


Cusco, comme la plupart des grandes villes d’Amérique Latine, possède une Place d’Armes, coeur de la ville. La légende raconte que c’est à cet endroit que le premier empereur Inca à Cusco, Manco Capas, planta son bâton d’or pour indiquer où la futur cité devait être construite. La Place est entourée de plusieurs bâtiments emblématiques de la ville, comme la Cathédrale qui a été construite au XVIIe siècle sur le palais de l’Inca Wiracocha. Sa façade a l’originalité d’être composée de pierres volcaniques roses provenant de la citadelle de Saqsaywaman.

Église de la Compania


Cette église, dont la construction a commencé en 1576, avait pour but de faire de l’ombre à sa voisine, la cathédrale. Et c’est plutôt réussi, car l’église de la Companía est considérée comme l’un des édifices coloniaux les plus beaux d’Amérique du Sud. Intérieur comme extérieur sont magnifiques ! Le bâtiment, surplombé de deux clochers et d’une coupole, possède une allure majestueuse. L’église abrite un autel finement doré et regorge de passages secrets, de cryptes dissimulées et de symboles cachés. Un guide local pourra vous aider à en déceler les mystères, comme personne.


La forteresse de Sacsayhuaman


A 2 km de la ville, se trouve la forteresse de Sacsayhuaman. Destinée à protéger la ville de Cusco à l’époque des Incas, elle a été construite sur une colline qui vous offrira une vue panoramique sur la ville. Elle possède trois niveaux de murailles concordant avec les trois mondes Incas : le monde d'en-haut, le monde des hommes et le monde d'en-bas. La forteresse fut bâtie à partir de pierres taillées avec une grande précision afin de s'emboîter parfaitement, certaines d’entre elles atteignant parfois 360 tonnes et 5 mètres de hauteur. C’est, historiquement, à cet endroit que la conquête du Pérou s’est finie, après la mort du Capitaine Inca Cahuide, qui se jeta d’une tour plutôt que de se rendre aux Espagnols. Les offices locaux proposent des visites guidées de ce site si vous souhaitez en apprendre plus sur ses origines et son histoire.


Les fontaines de Tambomachay


Temple probablement voué au culte de l’eau, Tambomachay est construit sur le même modèle que la plupart des monuments Incas, par imbrication de pierres parfaitement taillées. Alors que cette oasis faite de fontaines, superposées les unes aux autres, ressemble à une bénédiction au milieu de ce climat aride, l’histoire de ces lieux est plus sombre qu’il n’y paraît. Vous pourrez en effet y voir des niches dans les murs, qui servaient autrefois à accueillir des momies lors des rituels de purification. Ces derniers étaient, en général, accompagnés de sacrifices humains, le plus souvent des enfants. Les agences locales en proposent la visite avec des accompagnateurs natifs de la région, afin de vous permettre de mieux comprendre les rituels sacrificiels Incas et les origines du site.


Les ruines de Qenqo


Du quechua labyrinthe, Qenqo est un sanctuaire Inca à 6 km de Cusco. C’est probablement l’un des sites Incas les plus anciens. Les archéologues supposent qu’il s’agissait d’un lieu de culte, notamment en l’honneur du Dieu du Soleil. Des sacrifices étaient réalisés lors de rituels sacrés, le plus souvent des lamas, mais il arrivait que l’on donne des hommes ou des enfants en offrandes lors des grandes cérémonies. Un amphithéâtre servait justement à célébrer ces dernières, devant un monolithe qui fut sûrement une sculpture de Puma, l’un des animaux vénérés par les Incas. Ce site a également la particularité de disposer d’un cadran solaire qui aidait les Incas à déterminer les équinoxes, les solstices et les meilleures périodes de plantations agricoles. Pour les plus curieux, nous vous conseillons de passer par une agence locale pour visiter ce site : cela vous permettra de mieux comprendre les rituels religieux et les secrets de l’avance scientifique des Incas.


La forteresse de Puca Pucara


A quelques kilomètres de Cusco se trouvent les ruines de Puca Pucara, édifice militaire Inca. La population locale surnomme le site “La forteresse rouge”, dû aux couleurs rosés que les pierres prennent au coucher du soleil. On suppose que la forteresse de Puca Pucara était un barrage de contrôle des passages entre Cusco et la Vallée Sacrées. Il servait également de halte aux voyageurs et marchands qui souhaitaient se reposer avant de repartir, soit en partance, soit en direction de Cusco. Il est possible de visiter le site avec un guide local pour en apprendre plus sur les ruines et ses fonctions militaires et économiques.


Convento Santo Domingo et Qorikancha


Qorikancha, ou “quartier de l’or” en quechua, fut le temple le plus sacré de l’empire Inca. Bâti de pierres noires parfaitement imbriquées et polies, il est considéré comme l’un des ouvrages les plus parfaits de l’art Inca. Dédié au Soleil, il fut, à l’apogée de sa splendeur, richement décoré d’or et d’argent (pour le temple de la Lune). L’édifice fut dépouillé de ses merveilles et en partie détruit par les conquistadors afin d’en faire fondre l’or. Sur ses ruines fut érigé le Couvent Santo Domingo, vers le milieu du XVIe siècle, mais il est encore possible d'observer quelques murs d’origines.


Le musée du Chocolat de Cusco


Grand producteur de cacao, le Pérou accueil un certain nombre de Musées du Chocolat, mais celui de Cusco est de loin l’un des plus intéressants et interactifs du pays. Les amoureux du chocolat pourront y en apprendre plus sur son histoire et sa fabrication : de la torréfaction des graines jusqu’au raffinement de la pâte à cacao. Les plus curieux pourront également profiter d’atelier où vous préparerez une plaque au chocolat et un chocolat chaud traditionnel qui sont évidemment à déguster et/ou emporter. Un atelier “Chocolats aux truffes” est également proposé pour les plus gourmands !


Le Musée archéologique inca de Cusco


Construit sur les fondations du Palais Inca de Huáscar, le Musée archéologique Inca de Cusco est certainement le meilleur endroit pour en apprendre plus sur cette culture incroyable. Aussi appelé Palacio del Almirante, le musée possède une architecture typiquement coloniale, avec un double patio et une porte en pierre finement taillée. Vous pourrez y trouver des momies, des tissus, des bijoux et des céramiques de la période Inca, ainsi que des oeuvres picturales racontant l’histoire de la ville. Le Musée abrite également la plus grande collection de Queros - récipient cérémonial en bois - au monde. C’est une visite incontournable pour tous ceux qui veulent mieux comprendre la culture Inca !


Le site archéologique de Raqchi


Racqchi est pour le moins un site surprenant qui vaut le détour. Situé à 3500 m d’altitude, il est fait de pierres de lave dans les tons de rouge, sans oublier qu’il s’agit du seul site Inca à être pourvu de colonne. Il se trouve, par ailleurs, sur le chemin des Incas menant au Machu Picchu. Le site possède un ensemble de fontaines, dont la source, qui ne tarit jamais, reste encore à ce jour inconnu. Raqchi reste encore aujourd'hui l’une des stations thermales les plus courues du pays, des touristes comme de la population locale.

Tout savoir sur le Pérou


Pour que votre au voyage au Pérou se déroule dans d’excellentes conditions, j’ai réuni pour vous les informations essentielles à connaître avant de vous envoler pour le pays des incas. Géographie et climat, déplacement et hébergement, nourriture et culture, vous trouverez tous mes conseils ici.

Lire nos conseils