15 CHOSES À VOIR AU COSTA RICA


Le Costa Rica, entre ses plages paradisiaques, ses forêts, ses volcans, la mer des Caraïbes d’un côté et l’océan Pacifique de l’autre, est un pays d’une grande biodiversité. C’est également un pays riche d’histoire et de gens authentiques. Visiter le Costa Rica est ainsi l’occasion de découvrir nombre d’activités sportives et culturelles, et autant de merveilles de la nature. Entre culture, parcs nationaux, activités sportives, et écotourisme, voici notre petit guide pour vous y retrouver !

1. La Capitale du Costa Rica : San José


San José est souvent délaissé des voyageurs et autres amoureux de la nature. Pourtant, la ville a ses merveilles à vous faire découvrir. C’est une ville d’intellectuels, d’artistes et de poètes qui foisonne d’idées et d’activités culturelles. C’est l’endroit idéal pour qui veut en apprendre plus sur l’histoire et la culture du pays. Vous pouvez tout aussi bien y flâner pour admirer l’architecture néo-classique et coloniale des bâtiments, déguster et acheter du bon café au Mercado Central, ou enfin faire les principaux musées de la ville. Mes préférés sont le Musée National du Costa Rica qui retrace l’histoire du pays et son développement, et le Musée de l’or Précolombien qui donne un tour d’horizon de l’art et de la culture pré-colombienne au Costa Rica. Vous pouvez éventuellement faire appel à une agence locale pour faire le tour des plus beaux édifices de la ville, et en apprendre plus sur leur histoire.


Que faire à San José

2. Le Parc National du Corcovado


Le Parc National du Corcovado est, de loin, l’un des plus intéressants du pays, et s’inscrit dans l’esprit du tourisme responsable. Situé dans la Péninsule d’Osa, la réserve naturelle fait en sorte d’y protéger au mieux ses écosystèmes. Il est peu fréquenté, car volontairement assez difficile d’accès, justement pour limiter le nombre de visiteurs. Les animaux y sont ainsi préservés de toute intervention de l’homme et y vivent réellement à l’état sauvage. Passé par une agence sur place reste donc la meilleure solution pour vos trajets jusqu’au parc. Il pourra également vous proposer un accompagnateur local pour en faire la visite à pied, car une fois dans le parc, il n’y a pas de route ! L’idéal est donc d’y rester quelques jours pour en explorer le plus possible. Vous aurez peut-être l’opportunité d’y voir des aras rouges, des tapirs ou encore de discrets jaguars.


Tout savoir sur le Corcovado

3. Le Parc National de Carara


Situé à environ 80 km de San José, Carara est, à l’origine, une réserve naturelle d’une végétation luxuriante, qui abrite une multitude d’espèces d’oiseaux (perroquets, colibris, etc) mais aussi les plus massifs des crocodiles du Costa Rica. Le parc a la particularité de se trouver à la frontière entre la forêt tropicale sèche et la forêt tropicale humide, ce qui lui confère un climat et une biodiversité unique. Je vous conseille fortement de prendre un guide costaricain (certains sont francophones) pour vous faire la visite du parc. Ils connaissent les bons spots d'observation des animaux et pourront vous en apprendre plus sur les particularités de la faune et la flore du site. Seul, vous pourrez y faire de magnifiques balades, mais vous risquez de manquer des choses.


4. Le Parc National Marino Ballena


Entre terre et mer, le Parc National Marino Ballena est connu pour accueillir les baleines à bosses en période de migration ainsi que des dauphins à gros nez. Des offices locaux organisent des expéditions en bateau pour les observer de plus près. Attention cependant, rien ne vous garantit qu’elles feront une apparition. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’animaux sauvages, jamais nourris par la main de l’homme. On peut aussi observer sur les plages du site, la ponte des tortues marines, les nuits de septembre à octobre. Encore une fois, être accompagné par des locaux est le meilleur moyen d’en savoir plus sur la vie de ces animaux.


En savoir plus sur les baleines

5. L’île de Cano


Si vous décidez de partir au Costa Rica, l’île de Cano est un incontournable à ne pas manquer. Cano est une petite île aux airs paradisiaques dans la baie de Drake, proche des côtes du Corcovado. Arrivée sur sa magnifique plage de sable blanc, vous pourrez vous essayer au snorkeling pour scruter les fonds marins : vous rencontrerez peut-être des petits requins à pointes blanches, des raies, des tortues et une multitude de petits poissons multicolores. Toujours dans une démarche éco-touristique, l’île est visitable mais très protégée. Le nombre de visiteurs par jour y est limité, et le seul moyen d’y aller est par bateau. N’hésitez pas à faire appel aux petits tours opérateurs locaux qui pourront organiser cette sortie pour vous, avec un club de plongée.


Tout savoir sur l'ile du Caño

6. La vallée d’Orosi et le Volcan Irazù


On ne peut pas voyager au Costa Rica sans s’intéresser à la centaine de volcans qui peuplent le pays ! Au coeur de la vallée d’Orosi, se trouve le Parc National Irazù et son volcan du même nom qui culmine à 3432 mètres d’altitude. L’un des rares volcans encore actifs au Costa Rica, Irazù possède 5 cratères, dont l’un d’eux renferme un lac acide, visible depuis le sommet. L’ascension offre un paysage lunaire et brumeux. Le climat y est froid et humide, souvent pluvieux. Prévoyez donc des vêtements en conséquence ! Le sommet offre une vue panoramique qui ravira votre appareil photo.


Tout savoir sur les volcans du Costa Rica


7. Le Volcan Turralbia


Oui, encore un volcan ! Et l’un des plus mémorables après Irazù ! A l’instar de son voisin, le volcan Turralbia est encore actif. Sa dernière éruption remonte d’ailleurs à 2015. Il est surveillé par les volcanologues comme du lait sur le feu. Ce dernier possède trois cratères, mais un seul est toujours sujet aux éruptions. Une randonnée de 4 heures est nécessaire pour atteindre son sommet à 3 340 mètres d’altitude et profiter d’une vue panoramique sur le paysage bien méritée ! Si vous venez d’Irazù, le mieux est de faire appel à un expert local, car la route est un peu difficile jusqu’au site de Turrialba et nécessite de faire le trajet en 4x4.


8. Rafting sur la rivière Pacuare


Le Rio Pacuara serpente le long des montagnes de Talamanca, à travers la luxuriante forêt vierge. Ces rapides et cascades font de ce cours d’eau un lieu idéal pour le rafting. Cette rivière étant considérée comme l’une des plus belles au monde, cette expérience promet d’être une aventure authentique et forte en sensation. Vous aurez peut-être, en bonus, l’opportunité de croiser des singes hurleurs, des toucans et de nombreux autres oiseaux tropicaux ! La région étant sujette à de fortes pluies, mieux vaut prévoir cette excursion pendant la saison sèche. Les agences locales organisent régulièrement ce type d’activité. N’hésitez pas à vous adresser à elle pour plus de facilité !


9. Le Parc National de Cahuita


Le Parc Cahuita se situe sur la côte Caraïbes du Costa Rica. Il a été créé en 1978 pour protéger la barrière de corail la plus importante du pays. C’est un immanquable de votre voyage au Costa Rica ! Plage de sables fins et cocotiers, Cahuita répond exactement à l’idée qu’on se fait des Caraïbes. C’est l’ambiance parfaite pour un voyage de noces, comme pour les amoureux de la nature : il est tout aussi agréable de se relaxer à Playa Blanca, que de parcourir la forêt à pied pour observer la faune et la flore. Il est d’ailleurs courant d’y apercevoir des paresseux, des ibis, des hérons, des ratons laveurs et plusieurs espèces de serpents. Toujours dans l’idée de protéger l’environnement, il est possible d’y faire de la plongée ou du snorkeling pour admirer le récif de corail, mais uniquement avec un guide spécialisé, car le site est très sensible.


Tout savoir sur Cahuita

10. La Réserve de Monteverde


Même si la réserve est impactée par le tourisme de masse, il reste l’un des sites les plus mythique du Costa Rica. Surnommée “forêt de nuages” à cause de l’épais brouillard qui la recouvre en permanence, elle s’étend sur plus de 105 km2. Le site est idéal pour les personnes à mobilité réduites ou les familles avec enfants, car les sentiers sont aménagés. Mais il y en a aussi pour les aventureux : les différents ponts suspendus à traverser sur le parcours feront sortir l’Indiana Jones qu’il y a en vous ! Il est aussi possible de faire un tour de Tyrolienne pour les amateurs d'adrénalines. Ici, pas forcément besoin de vous faire un accompagné par un local, mais mieux vaut passer par une agence pour l’organisation, car il peut y avoir beaucoup de monde.


Tout savoir sur le Monteverde

11. La Fortuna et le volcan Arenal


La Fortuna est un bourg, situé non loin du volcan Arenal. Vous pourrez profiter dans les environs de paysages absolument exceptionnels. Cela vaut le coup d’y rester quelques jours pour en explorer un maximum ! Parmi les principales attractions, on retrouve notamment, le volcan Arenal, les sources naturelles d’eau chaude et enfin le Mont Cerro Chato.


Même s’il n’a pas connu d’activité volcanique depuis 2010, le sommet d’Arenal n’est pas accessible. Vous pourrez tout de même l’admirer depuis l’Observatory Lodge ou depuis les chemins de randonnée autour. Les sources quant à elles sont aménagées donc assez touristiques, mais n’en sont pas moins naturelles. Cela peut valoir le coup d’y aller pour se détendre un peu. Enfin, si vous voulez sortir des sentiers battus, l’ascension du Mont Cerra Chato est pour vous ! Malgré ses paysages inoubliables, cette randonnée est très physique et réservée aux plus sportifs. Vous aurez tout de même l’opportunité de vous baigner dans le lagon du cratère à la fin de votre expédition en récompense de vos efforts !


12. Le Parc National Rincon de la Vieja


Le Parc National Rincon de la Vieja se trouve sur la côte Pacifique à quelques kilomètres de la ville de Liberia. Le principal attrait est son volcan encore actif, du même nom que la ville voisine. Il est possible de s’en rapprocher par les chemins de randonnée qui le contourne. Vous pourrez observer sur votre parcours, beaucoup de phénomènes géothermaux comme des sources d’eau chaude, des geysers ou des fumerolles. Vous pourrez aussi y croiser quelques animaux sauvages comme des iguanes ou des tatous. Le parc est très bien aménagé avec des sentiers adaptés et des airs de pique-nique et de campement ! Il peut être intéressant de faire appel à des guides locaux pour en apprendre plus sur la géothermie.


Tout savoir sur Rincon de la Vieja

13. Le Parc National de Tortuguero


On retourne côté Caraïbes avec le parc de Tortuguero. C’est un site assez original, sillonné de canaux et de marécages. L’idéal est de passer par une agence locale pour vous organiser l’excursion. Il est par exemple possible de prendre un bateau avec un spécialiste local ou bien de faire le trajet en louant des kayaks. Sur les mois de juillet et août, vous pourrez y assister à la ponte des tortues de mer, et tout au long de l’année vous pourrez profiter d’une faune sauvage incroyable : caïmans, singes hurleurs, paresseux et de nombreux oiseaux tropicaux.


Tout savoir sur Tortuguero

14. La communauté indigène Bribri


Dans le sud de la cordillère Talamanca se trouve une petite communauté de 15 000 individus tout au plus : les Indiens Bribri. Ce peuple est connu pour son amabilité, mais aussi pour son agriculture. Ils cultivent en effet des fèves de cacao bio. Ils ont développé de petites “chambres d’hôte” pour accueillir quelques voyageurs et leur faire partager leur culture. Avec l’aide d’un guide Bribri, vous pourrez apprendre sur les plantes médicinales, sur la fabrication du chocolat ou encore à naviguer en pirogue traditionnelle. L’accès au village se fait d’ailleurs grâce à ces embarcations ! Le côté “chambres d’hôte” donne du charme à cet endroit, qui reste loin du tourisme de masse. Les habitants du village sont toujours ravis d’échanger avec les visiteurs sur leurs traditions et leur mode de vie. Et ici, pas de “folklorisation”, ils ne se mettront pas en scène pour vous. C’est une communauté qui est restée très authentique.


Tout savoir sur les communautés du Costa Rica

15. Le Parc National Manuel Antonio


Proche de San José, le Parc Manuel Antonio est l’un des plus connu du Costa Rica, notamment pour ses plages de sable blanc absolument divines et sa faune et sa flore abondantes. Vous pourrez y découvrir les richesses de la forêt tropicale humide sur des chemins aménagés pour les visiteurs. Vous aurez l’occasion d’y croiser des singes hurleurs, et même de les approcher et les toucher, car ils se sont habitués à la présence de l’homme. Toucans, paresseux ou encore tatous et iguanes y ont aussi élu résidence ! Il n’atteint que la fin du classement, car il est très touristique. Cela le rend un peu moins authentique que les autres parcs du pays. Pour autant, cela reste une expérience inoubliable de pouvoir voir des singes près.


Séjour sur-mesure au Costa Rica


Lors de mes voyages au Costa Rica je visite de nombreux hébergements afin de vous dénicher de charmants écolodges. Dans chaque région je teste différentes activités pour faire une sélection des plus intéressantes et pouvoir vous conseiller en fonctions de vos envies.
Pour que vous puissiez profiter de la richesse de chaque parc national je m’entoure de guides locaux passionnés par la faune et la flore de leur pays.

Nos voyages au Costa Rica

Tout savoir sur le Costa Rica


Pour que votre voyage au Costa Rica soit une réussite, j’ai réuni toutes les informations essentielles à connaitre avant de vous envoler vers le pays de la Pura Vida. Géographie, climat, les animaux à ne pas rater, les meilleurs parcs nationaux, les plus belles plages du Costa Rica, tous mes conseils sont ici.

Lire nos conseils