La ville et les ruines de Pisac


Pisac est un mot dérivé de « pisaca » qui signifie perdrix en queshua, probablement parce que le site a la forme de cet oiseau. Située sur la partie est de la Vallée Sacrée, la ville est à 2974 mètres d’altitude tandis que les ruines sont à 3000 mètres d’altitude.

Un village typique


Le village typiquement andin de Pisac se trouve au pied du cerro Intihuatana et il s’agit un des meilleurs sites archéologiques incas du pays. Fondé par les Espagnols en 1570, il a particularité de présenter les caractéristiques architecturales des deux cultures. Déambuler dans les ruelles du village est déjà une magnifique visite en soi.



Marché de Pisac


Tous les jours de la semaine se tient un marché artisanal sur la Plaza de las armas et les ruelles aux alentours. Produits en alpagua et sac à dos colorés, c’est le moment idéal pour faire du shopping et acheter des souvenirs de votre voyage au Pérou. Tous les dimanches, des vendeurs ambulants vous proposent des plats traditionnels tels que des soupes de quinoa ou, plus curieux encore, du cuy qui n’est ni plus ni moins que du cochon d’Inde grillé, servi entier, tête comprise : âmes sensibles s’abstenir.


Les ruines de Pisac


Le site archéologique est situé au sommet d’une colline avec une vue splendide sur toute la Vallée Sacrée.

Les ruines de Pisac sont un véritable labyrinthe de constructions incas, divisé en différentes parties. Vous y verrez une quarantaine de terrasses disposée de manière symétrique et appelée Acchapata. La partie principale s’appelle Intiwatana : elle abrite des temples et des palais encore en très bon état. Vous y verrez également un autel sculpté dans la roche volcanique. La partie de Pisaq’a est la plus basse du site archéologique où les forteresses et les murets sont disposés de manière semi-circulaire : cette configuration permettait de se défendre contre les envahisseurs. K’alla Qasa est le point de vue le plus haut du site. Il servait de poste d’observation, aujourd’hui il offre aux visiteurs une des plus belles vues sur la Vallée Sacrée. Enfin, sachez que Pisac abrite le plus grand cimetière inca d’Amérique du sud.



Comment se rendre à Pisac


Depuis Cusco, le plus simple est de faire appel à une agence locale pour une excursion organisée dans le village et sur le site archéologique. Je trouve que la meilleure façon de comprendre Pisac est d’être accompagné d’un guide local. Autrement, vous pouvez prendre un bus depuis la rue Puputi qui vous mènera jusqu’au village de Pisac.

À 4 km du village, se trouvent les ruines de Pisac. Sachez qu’il n’y a pas de service de bus pour vous rendre sur le site archéologique. Vous pouvez parfaitement décider d’y aller à pied en prenant des précautions contre la chaleur et l’altitude : à cette hauteur, le risque d’insolation est élevé. Autrement, des services de taxi sont à votre disposition pour vous rendre directement à l’entrée des ruines.

Tout savoir sur le Pérou


Pour que votre au voyage au Pérou se déroule dans d’excellentes conditions, j’ai réuni pour vous les informations essentielles à connaître avant de vous envoler pour le pays des incas. Géographie et climat, déplacement et hébergement, nourriture et culture, vous trouverez tous mes conseils ici.

Lire nos conseils