Mal des montagnes au Pérou

Astuces pour limiter ses effets

Avec des sommets plus hauts que le Mont Blanc, l’altitude est un paramètre à prendre en compte lorsque vous préparez votre voyage au Pérou. Cusco, Machu Picchu ou encore Arequipa sont des destinations où vous risquez de souffrir du mal des montagnes, aussi appelé « soroche » en queshua. Avant d’arriver en terres péruviennes, il est important de s’informer sur ce syndrome afin d’en limiter les risques.


Les différents symptômes

Ecoutez votre corps


Tous les voyageurs qui partent au Pérou peuvent développer le mal des montagnes. Celui-ci se produit à partir de 2400 mètres d’altitude. À mesure que la pression augmente, l’oxygène dans le sang diminue, on parle alors d’hypoxie. Grande fatigue, sensation de manque d’oxygène, nausée, mal de tête, vertiges sont les symptômes les plus fréquents. Généralement, ces maux disparaissent rapidement.


Les treks du Pérou

Prévenir les effets

Prenez votre temps


Avant de partir, consultez votre médecin, il vous prescrira un médicament pour aider votre corps à supporter la haute altitude. Au Pérou, je vous conseille de voyager lentement. Il est préférable de vous déplacer en bus pour monter progressivement et pour que le corps ait le temps de s’acclimater plutôt que d’arriver en avion directement à haute altitude. Enfin, accordez-vous une ou deux journées de repos, mangez sainement, hydratez-vous et profitez-en pour faire tranquillement une visite guidée de votre première destination.


Les agences locales au Pérou

La feuille de coca

Un remède ancestral


Si comme moi, votre hôtel vous propose une infusion de feuilles de coca, n’hésitez pas et buvez-la. La coca est utilisée par les habitants pour diminuer les effets de l’altitude, il n’y a rien de plus authentique et de plus efficace. Très répandue, vous en trouverez facilement dans les marchés. Je me souviens encore de ma première expérience avec la feuille de coca : au contact de ma salive, la boule coincée entre ma joue et ma gencive avait délivré un goût très amer et quelque peu désagréable. Néanmoins, j’ai toujours pris soin d’en avoir avec moi pendant mes vacances au Pérou.


Les plantes médicinales du Pérou

Si vous êtes malade

Redescendez à une altitude inférieure


Si lors d’une ascension, vous ressentez un des symptômes, ne forcez pas et arrêtez-vous. Votre guide local saura exactement quoi faire. Encore une fois, la lenteur est de mise, il vous faut réduire votre activité physique et revenir à une altitude inférieure. Personnellement, lors de ma première ascension, je sentais que mon cœur s’emballait. Après un temps de repos, j’étais en mesure de reprendre le circuit. La plupart des voyageurs guérissent rapidement d’un mal des montagnes. Si les symptômes persistent, il est nécessaire de consulter un médecin pour déterminer si vos poumons et votre cerveau fonctionnent bien.


Le mal des montagnes en détails

Tout savoir sur le Pérou


Pour que votre au voyage au Pérou se déroule dans d’excellentes conditions, j’ai réuni pour vous les informations essentielles à connaître avant de vous envoler pour le pays des incas. Géographie et climat, déplacement et hébergement, nourriture et culture, vous trouverez tous mes conseils ici.

Lire nos conseils

Préparez votre voyage au Pérou

Séjour sur mesure au Pérou