Soutenir une école

Pour un avenir meilleur

Dans la campagne péruvienne autour de Puno, un collège donne la possibilité aux jeunes de se former grâce à un système éducatif qui propose de l’alternance dès le plus jeune âge. Comme vous pouvez l’imaginer, il est compliqué d’obtenir des financements. C’est pour cette raison qu'AUTENTEO a décidé de lancer ce nouveau projet solidaire.



Un directeur dévoué

Pour la réussite de ses élèves

Lorsque j’ai rencontré Victor l’an dernier, je suis tombé sous le charme de ce directeur dévoué pour ses élèves. Il les considère comme ses propres enfants et pour cela, il fait chaque jour le maximum pour les aider à se construire tant personnellement que professionnellement. On peut voir le bonheur dans ses yeux lorsqu’il nous parle du succès d’anciens élèves devenus adultes.


Un besoin de matériel

Dans une région défavorisée

Les élèves de ce collège sont issues de familles paysannes modestes et les aides du gouvernement sont très faibles. Nous voulons avec ce projet pouvoir leur procurer des fournitures comme des crayons, des cahiers, des livres qui serviront pour les cours. Mais nous souhaitons également leur apporter du matériel qui améliorera leur quotidien car il manque de matelas et de couvertures.


Le Pérou chez l'habitant

Un projet financé

Grâce aux dons des Autentic@s

Grâce aux dons des autentic@s, le projet solidaire pour aider les enfants du collège d’Atuncolla a pu voir le jour ! Nous sommes allés au marché local pour acheter 40 couvertures de qualité qui dureront dans le temps. Nous avons fait le plein de fournitures scolaires. Chaque élève s’est vu remettre un pack de crayons de couleurs, 3 stylos bleus et rouge, un crayon à papier, une gomme, une colle, des ciseaux et 2 cahiers. Dans la vie à l’internat, il est aussi important qu’ils puissent s’amuser. Pour cela, nous leur avons acheté des ballons de football, basketball et volley qui sont leurs sports favoris. Et pour terminer, nous avons fait le plein de médicaments à la pharmacie car le directeur m’a expliqué qu’il ne dispose pas de médicaments à donner aux enfants lorsqu’ils se blessent ou qu’ils sont malades.


Projet financé !