Costa Rica : à la rencontre des communautés indigènes


Le territoire considéré aujourd’hui comme le Costa Rica a subi de plein fouet la colonisation dès les années 1500, comme beaucoup de pays d’Amérique Centrale et du Sud. Cette colonisation barbare réduisit la population indienne du pays de près de 400 000 individus à quelques 21 000 en l’espace de 70 ans. Si leur démographie a bien sûr évolué, à ce jour, ces communautés ne correspondent plus qu’à 1,7 % de la population totale du pays. Actuellement, on répertorie 8 ethnies indigènes réparties sur 22 réserves. Découvrir le Costa Rica, c’est aussi partir à la rencontre de ces peuples isolés, qui tentent de perpétuer leurs traditions.


La communauté Bribri


La communauté indigène Bribri est le plus grand groupe ethnique du Costa Rica. Installés dans la chaîne de montagnes de Talamanca, ils seraient près de 13 000 personnes réparties dans 13 clans différents. Avec un dialecte particulier, un mode de vie reculée et des coutumes ancestrales, les Bribris ont beaucoup à transmettre aux voyageurs.


Les mœurs et coutumes de la communauté Bribri


La communauté Bribri vous emmènera découvrir leur quotidien. Vous pourrez explorer leurs terres , visiter l’école du village et vous baigner dans le fleuve voisin. Au cours d’une promenade dans la nature environnante, votre guide autochtone vous aidera à reconnaître et à utiliser les herbes médicinales locales. Avec l’atelier cacao proposé par les habitants, vous apprendrez des informations étonnantes sur la fonction et la culture de ces précieuses fèves. Toutes ces activités ont été pensées pour vous permettre une immersion authentique au sein de la communauté indigène Bribri.


Manger local avec la communauté Bribri


Dans toutes les cultures, le repas est un moment convivial qui permet d’apprendre à se connaître. Au village des Bribri, vos hôtes vous invitent à leur table et vous partagerez les repas tous ensemble. La nourriture proposée par les locaux se compose généralement de riz, de poulet, d’une salade de crudités et de jus de fruits frais. Ce sera l’occasion pour vous de poser des questions à vos hôtes et d’en apprendre davantage sur le mode de vie des Bribris.


Passer la nuit dans le village des Bribris


Après une journée chargée en découvertes et en authenticité, il est temps de vous reposer dans l’un des hébergements typiques du village. Selon votre choix, vous passerez la nuit dans une chambre rustique ou dans une tente. L’accueil chaleureux de vos hôtes vous fera vite oublier le manque de confort de votre couchage pour cette nuit.


Réserver cette activité

Comment rejoindre la communauté Bribri


Pour rencontrer la communauté Bribri, vous devrez louer une véhicule à Cahuita et rouler jusqu’à Bratsi. Ce trajet de 40 minutes se termine par un chemin en terre, il est donc indispensable de louer un 4x4 pour l’emprunter. Je vous ai préparé un article sur la location de 4x4, n’hésitez pas à le consulter pour préparer votre voyage au Costa Rica. Une fois arrivé à Bratsi, vous serez pris en charge pour embarquer à bord d’une pirogue. Ce dernier voyage dure 1h jusqu’à l’entrée du village.


Conduire au Costa Rica

Mon expérience chez les Bribri


La communauté Maleku


Installés dans les plaines au nord du Costa Rica, les indigènes Maleku composent la plus petite communauté du Costa Rica avec près de 650 personnes. Visiter le village des Malekus est une opportunité unique, celle d’une immersion totale au cœur d’un peuple qui continue à vivre de la terre, de l’artisanat et qui a su conserver ses traditions, sa culture, ses croyances et son propre dialecte, le guastuso.


Découvrir l’artisanat Maleku


La vente d’artisanat permet de collecter des fonds pour la communauté. Ce travail artistique est finement réalisé à partir de matériaux qui proviennent directement de la forêt. Généralement, les œuvres représentent des animaux sauvages peints ou gravés sur différents types de supports en bois comme de l’écorce ou une branche. Si vous souhaitez ramener un souvenir authentique de votre séjour au Costa Rica, alors votre visite dans cette communauté indigène est une aubaine. Les artistes Malekus se feront un plaisir de réaliser une œuvre personnalisée en accord avec vos goûts et vos envies.


Comprendre l’utilisation des plantes médicinales


L’utilisation de plantes médicinales fait partie intégrante de la vie quotidienne des Malekus. Chaque arbre, arbuste, fleur et racine est cultivé pour ses propriétés bénéfiques pour la santé. Selon les Malekus, les plantes médicinales permettraient de réduire la douleur et de favoriser la guérison. Elles aideraient également le système immunitaire à combattre des maladies graves comme les ulcères, l’anémie, le diabète ou encore le cancer. Pendant votre visite au village, les Malekus vous dévoileront les secrets de la médecine par les plantes.


Écouter la légende du río Celeste


Les eaux turquoise du parc national Tenorio attirent de nombreux touristes chaque année. Beaucoup de visiteurs apprennent la raison scientifique à la magnifique couleur de cette rivière, mais rares sont ceux qui connaissent la légende Maleku. Pour cette communauté indigène, le río Celeste est avant tout un lieu sacré chargé d’histoires et de croyances. Votre guide local Maleku vous accompagnera à travers la forêt pour voir la cascade et les eaux bouillonnantes du site. Sur place, il vous racontera la fascinante légende du río Celeste.


En savoir plus sur Rio Celeste

Visiter les plantations


Au Costa Rica, le climat est idéal pour la culture de fruits et de légumes comme la papaye, la mangue, le maïs, l’ananas et bien d’autres encore. Le maraîchage permet aux Malekus de subvenir totalement aux besoins de la communauté. La consommation responsable et l’utilisation d’engrais organiques garantissent la qualité des produits cultivés et témoignent d’un grand respect pour la terre mère. Lors de votre visite, les habitants vous feront visiter leurs plantations agricoles et ils vous expliqueront leur manière de travailler.


Dormir chez une famille Maleku


Passer la nuit dans une communauté indigène ne veut pas dire que vous allez dormir à même le sol et en pleine forêt. Rassurez-vous, les Malekus vivent dans de petites maisons comme vous et moi. Ces habitations sont rudimentaires mais elles comprennent tout le confort nécessaire. En passant la nuit chez une famille Maleku, vous aurez l’occasion de partager des moments inoubliables et de découvrir la nourriture locale. Pour comprendre davantage cette communauté, vous pourrez poser toutes vos questions à vos hôtes qui se feront un plaisir d’y répondre.


Mon expérience chez les Maleku


La communauté Boruca


Les Borucas vivent dans la chaîne de montagnes de Talamanca située dans la région du Pacifique sud. Cette communauté indigène compte environ 2 000 membres répartis dans une réserve de 140 km². Les Borucas sont notamment connus pour leurs masques artisanaux, témoins de leur histoire et de leurs croyances ancestrales. Ils sont fiers d’avoir conservé leurs traditions et de les partager avec les voyageurs.


Découvrir la fabrication artisanale de masques


La fabrication de masques est la principale source de revenus pour la communauté Boruca. Ces œuvres d’art sont réalisées à partir de bois exotique et de couleurs naturelles. Chaque masque représente un visage démoniaque sculpté à la main. L’origine de la fabrication de ces masques remonte à la période coloniale. Les Borucas avaient compris que les Espagnols craignaient la figure du démon. Ils ont donc créé ces masques pour les porter au moment du combat et afin d’effrayer l’ennemi.


Visiter les cascades sacrées


Les cascades abritent de nombreuses légendes Boruca. Votre guide local vous emmènera visiter une des cascades sacrées et vous en décrira toute l’histoire. Vous apprendrez notamment celle de Cuasrán, une figure de résistance importante pour les Borucas. Face à la domination espagnole, il se serait enfui du village pour se rendre à une cascade. Chaque nuit, il venait chercher un indigène au village, le ramenait à la cascade pour rassembler un groupe de lutte contre les Espagnols. Aujourd’hui, les Malekus pensent que l’esprit de Cuasrán réside dans une montagne et qu’il veille sur le village.


Les cascades du Costa Rica

Observer les techniques de tissage traditionnel


La communauté indigène Boruca entretient une longue tradition de tissage. Les femmes du village chauffent des feuilles, des fleurs et de l’écorce pour en extraire l’essence. Cette essence va permettre de colorer les fils de coton qui sont cultivés sur place. Grâce à une technique ancestrale et à un métier à tisser, les femmes fabriquent des tissus et conçoivent des vêtements, des sacs ou des tentures murales. En achetant un de ces objets artisanaux, vous avez la garantie de ramener chez vous un souvenir authentique de votre voyage au Costa Rica.


Dormir chez une famille Boruca


Une famille Boruca vous ouvre les portes de leur maison. Leur habitation traditionnelle ne manque pas de confort et vous y passerez une nuit agréable. Vos hôtes vous inviteront à partager un repas traditionnel savoureux à base de produits issus de la forêt et de la culture des champs. En passant la nuit dans le village Boruca, vous aurez l’occasion de partager la vie du village, d’échanger avec vos hôtes et de repartir avec de beaux souvenirs de votre séjour au Costa Rica.


Mon expérience chez les Borucas


Les Indiens Cabécar


Si une partie de la population s’est éparpillée dans tout le pays, les Cabécar vivent surtout dans la province de Limón ou dans la Réserve de Talamanca, au Sud-Est du Costa Rica sur la côte caribéenne. En 2015, on compte près de 17 000 individus. C’est la tribu qui a le mieux survécu à la colonisation et à la modernisation. Isolés dans la cordillère, ils ont pu sauvegarder leur héritage culturel et leurs traditions. Ils possèdent d’ailleurs leur propre dialecte, le Cabecar, (famille linguistique du Chibchan). Il est toujours parlé aujourd’hui. Ils continuent également à pratiquer le chamanisme, qui est resté très ancré dans leur culture. Cette dernière est certainement la plus singulière de toutes au Costa Rica. Par exemple, les chefs de tribu peuvent encore épouser plusieurs femmes. Comme beaucoup de groupes indigènes au Costa Rica, ils vivent surtout de l’agriculture (notamment des plantations de café, de cacao et de bananes) mais aussi de la chasse et de la pêche.



Les Huetar


Les Huetar habitent principalement près de la Capitale du Costa Rica, San José. Seule une petite communauté a subsisté jusqu’à nos jours. Ils ont pourtant réussi à perpétuer leur identité culturelle. Ils utilisent beaucoup les plantes médicinales pour se soigner. Ils sont connus pour leur fête du maïs (“Fiesta del Maiz”) car ce dernier est une des seules denrées cultivables sur leurs terres qui ne sont pas très fertiles. Ils vivent également un peu de leur artisanat : vêtements teints aux pigments naturels et sculptures en céramique.


Les Teribe (ou térraba)


On ne recense désormais plus que quelques centaines d’Indiens Teribes au Costa Rica. Ils vivent dans le Sud-Ouest du Pays, proche de la frontière avec le Panama. S’ils sont sus préserver une partie de leur culture, malheureusement leur langue s’est aujourd’hui éteinte. Ils ont connu plusieurs conflits, non seulement avec les conquistadors, mais aussi avec d’autres tribus indigènes, en particulier les Bribri. Ce dernier ne s’est terminé qu’en 2004 ! Leur population est plus nombreuse au Panama : un peu plus de 2000 individus. C’est le seul peuple autochtone d’Amérique qui possède une monarchie reconnue.


Les Guaymi


Le peuple Guyami prospère encore entre le Panama et le Costa Rica, avec une population totale de 250 000 personnes. Au Costa Rica, ils vivent principalement sur la côte Pacifique Sud au nord de la péninsule d’Osa. Ils s’y installent dans les années 1960, attirés par les cultures de cafés. Ils ont préservé leur langue et leurs coutumes : les femmes y portent encore l’habit traditionnel et les familles habitent toujours dans des huttes traditionnelles. Peuple de guerriers, ils ont résisté à la conquête des colons Espagnols jusqu’à l’indépendance !

Il est également possible de rencontrer les Indiens Guaymis au cours de votre circuit au Costa Rica. En effet, le village bribri propose une excursion vers un village Guaymi ami. Même s’ils ne sont pas très loquaces (cette pudeur s’inscrit dans leur culture), vous aurez l’occasion d’en apprendre plus sur leur culture et leur mode de vie.


Les Chorotega


Les Chorotega sont originaires du Mexique. Au Costa Rica, il se sont installés au Nord dans le Golf de Nicoya. On compte encore 850 Chorotega dans le pays. Si leur langue c’est éteinte, ils ont conservé certaines de leurs traditions, telles que leur religion polythéiste. Il vivent de l’agriculture (maïs, courge, manioc, coton, tabac) et de l’artisanat (céramiques et figurines).


Mon expérience chez les Chorotega


Voyager autrement au Costa Rica


Si vous souhaitez dépasser vos préjugés et découvrir une autre façon de vivre, la rencontre avec les différentes tribus amérindiennes du Costa Rica est une expérience transcendante et dépaysante. Entre histoire, traditions, agriculture et artisanat, le contact avec ces gens simples qui aiment partager leur culture (parfois en danger d’extinction), soulève un véritable questionnement intérieur sur notre mode de vie occidentale. Si l’aventure vous tente, nous proposons des circuits pour partir à la rencontre de la communauté Bribri et nous pouvons également vous proposer de rencontrer quelques unes des autres communautés.


Voir nos circuits

Tout sur le Costa Rica


Pour que votre voyage au Costa Rica soit une réussite, j’ai réuni toutes les informations essentielles à connaitre avant de vous envoler vers le pays de la Pura Vida. Géographie, climat, les animaux à ne pas rater, les meilleurs parcs nationaux, les plus belles plages du Costa Rica, tous mes conseils sont ici.

Lire nos conseils

Séjour sur-mesure au Costa Rica


Lors de mes voyages au Costa Rica je prends le temps de visiter de nombreux hébergements pour vous dénicher de charmants écolodges. Je passe du temps dans chaque région pour tester les activités proposées, faire connaissance de différents guides et visiter les parcs nationaux. Cette expérience sur place me permets de vous conseiller et de vous préparer un circuit sur mesure qui puisse correspondre exactement à vos envies.